À Propos

est une œuvre sonore faisant entendre le passé d’un espace public. Réalisée de façon spatialisée elle s’adapte aux déplacements des utilisateurs et constitue des expériences uniques aux parcours libres de chacun. Posant la question de l’archive à l’échelle 1:1, Discrépant se superpose au lieu l’ayant générée et qui, lui, continue son existence...

Discrépant est un mot extrait du langage du cinéma d'avant-garde, et plus particulièrement lié au mouvement lettriste des années 50. Un montage de type discrépant est "une disjonction totale entre le son et l'image". Cet effet est ici proposé comme expérience immédiate dans la réalité.

S’envisageant comme une « persistance tympanique », Discrépant frôle l’hallucination auditive et crée une disjonction entre l’imagination et la perception de ce qui se passe autour des auditeurs. Les corps évoluent au présent tandis que les oreilles sont plongés dans le passé. Le déplacement des utilisateurs se fait dans un assemblage de couches de réalités et de temporalités, venant se recouvrir et se percuter les unes aux autres.

L’œuvre génère ainsi un micro-décalage et fait surgir les spectres du passé, semblant remplir l’espace de fantômes dont la perception est ici rendue possible.